Le dossier du mardi: Le BIO pour les NULS ! (2)

Publié le par Belle-et-bio: Astuces beauté !

bio pour les nuls

 

Et c’est parti pour la suite de la série « BIO Pour les NULS ! ». Aujourd’hui, vous allez apprendre à reconnaître les vrais produits biologiques et écologiques… Selon les labels rencontrés, vous saurez à quoi cela correspond.

 

En effet, pour qu’un produit cosmétique soit reconnu « biologique », il doit respecter des règles de fabrication, de composition et de tests répondants aux chartes et labels existants actuellement sur le marché. Ces labels ont été mis en place par des groupements ou des associations intéressés par la santé des consommateurs. Vous trouverez ici les plus connus et les plus utilisés.

 

 1. COSMEBIO :

 

 

Fondée en 2002, COSMEBIO est la plus importante association professionnelle française de cosmétique écologique et biologique. Elle fédère l’ensemble des acteurs de la filière cosmétique et représente à ce jour plus de 350 adhérents français et étrangers : laboratoires et marques distributrices, fabricants et sous-traitants, fournisseurs d’ingrédients…

 

Ses missions principales :

 

- Sélections des ingrédients (produits garantis sans OGM, sans matières issues de la pétrochimie, sans parfum ni colorant de synthèse), sélection des procédés de transformation et de fabrication.
- La mise sur le marché des produits cosmétiques se fait dans le respect et pour le bien-être des consommateurs, par une information exhaustive et une transparence sur l’ensemble de la filière jusqu’au produit fini.
- Respect de la vie en général (produits non testés sur les animaux), par des mesures spécifiques dans le cadre du respect de l’environnement (emballages recyclables et non polluants, tri sélectif…).
- Développement durable, commerce équitable.

 

La charte COSMEBIO a deux niveaux de certification : le label « BIO », pour « cosmétiques écologiques et biologiques » et le label « ECO » pour des « cosmétiques écologiques ».

 

Pour le label Cosmétique biologique :

 

- 95% minimum des ingrédients doivent être naturels ou d’origine naturelle.

- 95% minimum des ingrédients végétaux sont BIO.

- 10% minimum des ingrédients du produit fini doivent être issus de l’agriculture biologique.

 
Pour le label Cosmétique écologique :

 

- 95% minimum des ingrédients doivent être naturels ou d’origine naturelle.

- 50% minimum des ingrédients végétaux sont BIO

- 5% minimum des ingrédients du produit fini doivent être BIO.

 

Marques certifiés par COSMEBIO : Thémis, Aïny, Florame, Cattier, Kibio, Dermaclay, etc…

 
2. ECOCERT :


 

C’est un organisme de certification (né de la Charte Cosmébio) qui permet à un produit d’être certifié Ecologique ou Biologique. Les conditions d’obtention sont les mêmes que citées plus haut.

 

L’entreprise certifiée est contrôlée deux fois par an par un auditeur Ecocert. Ces contrôles portent sur la vérification des produits, de leur obtention, de leur conditionnement et de leur étiquetage. Les opérateurs certifiés reçoivent une licence qui se rapporte à l’entreprise, l’autorisant à fabriquer et/ou distribuer des cosmétiques certifiés et un certificat pour les produits.

 

3. BDIH (Allemagne)


 

Le BDIH est une association fédérale allemande d’entreprises commerciales et industrielles pour les médicaments, les produits diététiques, les compléments alimentaires et les soins. C’est elle qui délivre le label « Cosmétiques naturels contrôlés » dont le cahier des charges répertorie 690 composants autorisés sur les 20 000 existants.

Le certificat est délivré à un produit, non à une marque. Cependant pour utiliser le logo, une marque doit avoir 60% de ses produits reconnus conformes au label. Le BDIH se montre donc sévère. Le contrôle est effectué une fois par an. Le certificat de conformité est valable 15 mois.

 

Descriptif des principales garanties :

 

 - Cosmétiques formulés à partir de matières premières naturelles, issues du règne végétal ou minéral. Priorité aux végétaux de culture BIO

 

- Bases lavantes et émulsifiants d’origine végétale, obtenues par des techniques “douces” (hydrolyse, estérification)

- Tests sur des personnes volontaires ou des cultures de cellules

- Utilisation très restreinte de quelques conservateurs doux (acide benzoïque, acide sorbique)

 

Les composants et les procédés interdits :

 

- Les produits de la pétrochimie

- Les colorants ou parfums de synthèse

- Les bases lavantes ou émulsifiants éthoxiliés

- Les matières premières génétiquement modifiées (OGM)

- Les matières premières d’origine animale, sauf issus de l’animal vivant (ex: lanoline)

- Le blanc de baleine ou collagène animale

- L’irradiation

- Les tests sur les animaux

 

Marques certifiés par BDIH : Dr.Hauschka, Lavera, Santé, etc…

 
4. NATURE & PROGRES


 

Nature et Progrès est une association qui regroupe des producteurs agricoles, des fabricants cosmétiques et des consommateurs. Que ce soit en alimentation ou en cosmétique, leur but est de faire des produits qui respectent les lois de la nature et utilisent le moins possible des produits de synthèse.

 

Pour obtenir ce label, ils s’engagent à respecter un cahier des charges strict. Les produits cosmétiques sont issus de matières premières obtenues en ayant recours à des procédés physiques ou chimiques simples, sans molécules, parfums ni colorants de synthèse. Ce label est le seul à exiger dans son cahier des charges 100% de composants bio.

 

Il existe aussi les labels France Qualité, Bioforum (Belgique), ICEA (Italie), Soil Association (Grande Bretagne).

 

*Source : http://www.bioreflexe.com



==>>> Retrouvez les autres dossiers du mardi:  ICI

Belle-et-bio: Astuces beauté !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Le dossier du mardi !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nini56 24/04/2012 22:39


merci pour toutes ces bonnes indications


bisous

Belle-et-bio: Astuces beauté ! 25/04/2012 11:51



:)